By  Sara Greem

La troisième branche du "Mabinogion":  Mannawyddan Mac Llyr et l'enchantement de Dyfed

 

La troisième branche du "Mabinogion" vous conte l'histoire de Mannawyddan Mac Llyr, le guerrier du Sidh ou l'Autre Monde. Mannawyddan Mac Llyr est apparenté au dieu Manannan Mac Lir irlandais et à l'Océan. Il possède un char capable de braver les eaux ainsi qu'un bateau qui se manœuvre tout seul, et il est l'un des frères de Branwen et Bran. C'est un grand magicien, un excellent artisan et il connaît les secrets de l'agriculture.

La légende raconte qu'après la mort de Pwyll, Mannawyddan épousa sa veuve, Rhiannon, et que Prydery exprima le souhait de gouverner le Dyfed réputé pour l'abondance de gibier et de poissons, pour sa grande concentration d'habitants et son esprit festif. Mais pendant les noces, la cité de Llys Arbeth fut frappée par un coup de tonnerre, et un brouillard rendit les terres invisibles. Lorsque le soleil se montra, tout avait disparu et il ne restait que Mannawyddan, Rhiannon, Prydery et sa femme Kicva.

Les deux couples survécurent, sur ces terres stériles pendant quelques années en chassant du gibier. Puis ils décidèrent de s'établir à Henford, en Angleterre, où Mannawyddan et Pryderi exercèrent le métier de selliers. Mais face aux talents de Mannawyddan, les autres artisans envieux les menacèrent de mort.

Craignant pour leurs vies, les deux couples s'installèrent, dans une autre ville pour exercer le métier de cordonniers. Mais encore une fois, le talent de Mannawyddan fit des envieux, et les deux couples retournèrent s'installer, sur les terres de Dyfed.

Un jour qu'ils chassaient accompagnés d'une meute de chiens, Mannawyddan et Pryderi poursuivirent un sanglier d'un blanc éclatant appartenant à l'Autre Monde qui les mena, devant un château dont personne ne connaissait l'existence. Mannawyddan prévint Pryderi d'un danger. Mais le jeune homme n'en tint pas compte et entra, dans le palais désert. Mannawyddan le prévint encore de ne rien toucher. Mais le jeune inconscient s'approcha d'une fontaine où une coupe d'or était suspendue par quatre chaînes. Et lorsqu'il la toucha, ses mains y restèrent collées, ses pieds s'ancrèrent au sol et il perdit le don de la parole.

Mannawyddan courut avertir Rhiannon qui, ensorcelée par la coupe d'or, se retrouvât dans le même état. Durant la nuit, un coup de tonnerre retentit et tout disparut à nouveau.

Désemparés, Kicva et Mannawyddan sillonnèrent l'Angleterre où ce dernier exerça à nouveau le métier de cordonnier. Mais le même problème qu'auparavant resurgit, et ils furent bientôt obligés de retourner, sur les terres de Dyfed. 

Privé de sa meute de chiens et sans Pryderi, Mannawyddan se mit à cultiver le blé. Les épis crûrent rapidement. Mais une nuée de souris détruisit deux de ses champs, un peu avant la moisson.

Craignant pour son dernier champ, Mannawyddan décida de le veiller, durant toute une nuit. À minuit, une nuée de souris s'y déversa. Mannawyddan entra dans une colère noire, et pendant que les souris s'échappaient il réussit à en attraper une plus grosse que les autres qu'il destinerait à la pendaison.

Pendant qu'il préparait la potence, l'attelage d'un clerc s'arrêta et lui proposa d'acheter la souris. Mannawyddan refusa. Un prêtre passant par-là, lui fit la même proposition, et il eut droit au même refus. Enfin, un évêque se présenta et lui soumis la même proposition. Ayant reconnu en l'évêque un puissant magicien, Mannawyddan accepta de lui vendre la souris à condition que Rhiannon, Pryderi et les terres de Dyfed soient libérés de l'enchantement. L'évêque accepta et lui révéla se nommer Llwyt. Le sort avait été jeté par ses soins afin de venger l'honneur de son ami Gwawl, à qui Pwyll avait volé sa fiancée, Rhiannon. De plus, il avoua que la grosse souris était son épouse accompagnée par d'autres femmes de la cité. Llwyt leva ainsi la malédiction et les terres de Dyfed retrouvèrent leur splendeur.

Sara Greem