By  Sara Greem

La légende de Fionn Mac Cumhaill

La légende de Fionn Mac Cumhaill s’inscrit dans le « cycle Fenian », et elle conte les aventures de Fionn, fils de Cumhal, roi et fondateur des Fianna, un peuple redoutable de guerriers chasseurs, né des amours de son père avec la belle Miurne.

Cumhal avait prêté allégeance au roi d’Irlande, au IIIème siècle, et étant le fils du souverain des Tuatha dé Danann, Nuada, il entreprit de demander la main de Miurne. Mais le père de la belle, le druide Tadg Mac Nuadat qui vivait sur la colline d’Almu dans le comté de Kildare, la lui refusa. Cumhal faisant fi de l’autorité du druide séduisit tout de même Miurne et l’engrossa. Tadg Mac Nuadat ordonna de brûler sa fille, mais son amant la confia à sa sœur, la druidesse Bodhmall. Puis il prit la fuite, car son beau-père s’était attiré les faveurs du roi Conn aux Cent Batailles qui le proclama hors-la-loi. Goll mac Morna, un fidèle partisan du roi et lui-même un Fianna, vainquit Cumhal et se fit proclamer roi du clan.

Entre temps, Miurne avait donné naissance à un fils qu’elle nomma Deimne, et le confia à Liath Luachra de la forêt de Sliab Bladna, qui  lui enseigna les arts de la chasse et de la guerre. Lorsqu’il fut en âge de voler de ses propres ailes, Deimne proposa ses services aux rois locaux qui le repoussèrent de peur de ne pas pouvoir le protéger contre ses ennemis.

Un jour qu’il errait près du fleuve Boyne, Deimne rencontra le druide-barde Finegas qui cherchait depuis sept ans, le saumon de la Sagesse. Ce dernier s’étant nourri des neuf glands tombés de l’arbre du Savoir de la rivière Boyne, était devenu si gros qu’il avait intégré toutes les connaissances du monde, et celui qui mangerait sa chair en premier serait investi d’une grande Sagesse. Finegas devint le tuteur de Deimne et réussit à pêcher le saumon qu’il lui demanda d’apprêter. Mais l’eau de cuisson brûla le pouce du jeune homme qu’il suça pour apaiser la douleur, et le druide-barde ayant compris que le saumon lui était destiné, l’enjoignit à le manger entièrement.  C’est ainsi que Finegas l’initia en tant que druide et lui donna un nouveau nom : Fionn Mac Cumhaill.

Le jeune druide prit ainsi congé de son tuteur dans le but de venger la mort de son père en tuant Goll mac Morna, après avoir appris en suçant son pouce, qu’une étrange malédiction pesait sur le clan des Fianna. En effet, chaque année depuis un quart de siècle, lors de la nuit de Samhain (entre le 31 octobre et le 1er novembre), la perfide fée Aillen prenait un malin plaisir à endormir les guerriers chasseurs en jouant des airs de musique afin de réduire leur palais de Tara en cendres. Aucun Fianna ne pouvant résister à l’envoûtement de la fée, Fionn atteignit Tara à la veille de Samhain, avec pour seule arme le sac en peau de grue contenant les armes magiques du dieu des mers, Lir, qu’avait détenu son père. La légende raconte que le dieu des mers avait été marié à la belle Aïfe qui avait été transformée en grue. À sa mort, Lir utilisa sa peau pour en faire un sac destiné à renfermer ses objets magiques. Fionn, sachant que les objets magiques lui auraient assuré la victoire, guetta l’arrivée de la fée Aillen, sur la plaine de Tara, en se piquant régulièrement avec sa lance pour s’empêcher de sombrer dans le sommeil. Puis il tua la perfide fée avec cette même lance.

Après cet exploit, les Fianna reconnurent la filiation de Fionn et l’acceptèrent comme souverain, au détriment de Goll mac Morna qui le défia en duel. Mais Tadg Mac Nuadat, le grand-père maternel de Fionn, cherchant à tout prix à éviter une guerre sanglante, lui céda sa demeure sur la colline d’Almu en échange d’une promesse de paix et de la vie de Goll. Fionn finit par accepter et fit prospérer son peuple avant de prendre la décision de se marier pour assurer une descendance. Il épousa, alors, Sadbh, une jeune femme transformée en cerf par le druide Fer Doirich, un jour qu’il s’en était allé chasser.

Juste après leur mariage, Fionn partit à la rencontre d’un roi aussi fort que lui, dénommé Bennandoner, qui régnait sur l’Ecosse, et sans savoir que c’était un géant, il eut tellement peur en le voyant qu’il s’enfuit en Irlande en lui jetant tellement de pierres qu’il créa un pont entre les deux pays. De retour chez lui, Fionn s’endormit, et craignant que le géant ne le tue, sa femme le plaça dans un berceau. Bennandoner scruta le « bébé », et voyant qu’il faisait 20 fois la taille d’un nourrisson, il fut terrifié par les dimensions que pouvait avoir son père et il s’échappa en brisant le pont entre les deux pays. Après cet épisode, Sadbh tomba très vite enceinte et disparut, car Fer Doirich la transforma définitivement en cerf. Fionn ne retrouva leur fils, Ossian qui devint un grand barde, que sept ans plus tard.

La légende raconte encore que Fionn désira se remarier, dans ses vieux jours, et que Cormac Mac Airt, Ard ri Érenn (le souverain suprême de l’Irlande) lui proposa la main de sa fille Gráinne qui tomba amoureuse de Diarmuid Ua Duibhne faisant partie des Fianna, dont je conterai les épopées lors d’un article ultérieur.

Fionn mourut après avoir fait prospérer les Fianna. Mais on raconte qu’il dormirait, dans une grotte sous la ville de Dublin, en attendant de resurgir lorsque l’Irlande sera, à nouveau, menacée.

Sara Greem