Les épopées Avaloniennes #1 ; Hérodias & le guerrier au linceul

July 4, 2018

Rédigé par

 

 

 

 

 

Voici l'histoire de la prêtresse-ovate Hérodias qui constitue une légende parmi les maints contes celtes écrits, imaginés ou juste inspirés des mystères d'Avalon. La mythologie celtique se mêle au récit d'une épopée qui modifia le cours de l'histoire. Hérodias d'Athènes vit sur l'île d'Avalon, l'île sacrée protégée par ses brumes depuis bien avant la mort du roi Arthur, et gérée par le conseil des anciennes composé des grandes prêtresses Viviane, Morgane et Dana. Mais depuis quelque temps, il semble que les brumes se désagrègent peu à peu, rendant l'île d'Avalon dangereusement visible à ses ennemis. Hérodias, qui a reçu l'appel de la grande Déesse et du dieu cornu, Cernunnos, afin qu'elle accomplisse sa destinée à travers la nuit rituelle de Beltane et devienne à son tour grande prêtresse, a des visions récurrentes d'horreur et de mort. Une guerre se prépare. Les chrétiens, désireux d'éradiquer tout type de religion païenne, usent de trahisons et de magie occulte à l'encontre des derniers adorateurs des dieux multiples. Hérodias devra renforcer sa magie et ses pouvoirs pour la sauvegarde d'Avalon. Mais quel est le rôle exact que le destin lui réserve ? Et qui est le mystérieux guerrier au linceul que les dieux ont placé sur sa route ?

 

Les épopées Avaloniennes, tome 1, fut pour moi une découverte en douceur d’un monde mêlant un réalisme poignant à un certain enchantement. Le décor, à la fois doux et féroce, mettent les relations humaines et la nature comme centres du tout.
 
Avalon est une île où prêtresses se mêlent aux druides, paysans et visiteurs d'autres continents… Ce tome mettra fortement en avant la description de rituels se rapprochant de pratiques éminemment peu connues dans le monde entier et qui pourtant existent bel et bien. Sara Greem, par ses connaissances, instruit le lecteur tout en le divertissant avec une histoire emplie de valeurs et d’un certain suspense quant à son intrigue.
 
Ne vous êtes-vous donc jamais demandé comment se pratiquait la magie druidique ?
 
La mythologie était un domaine qui, déjà, m’intéressait d’antan. Pourtant, je n’avais encore jamais pris le temps de m’interroger sur la mythologie celtique en particulier. Je me suis imprégnée d’un univers de croyances durant cette lecture ; d’abord un peu déroutée par cette croyance presque « aveugle » en une puissance supérieure, en bonne cartésienne que je suis, je me suis finalement laissée attendrir par tout l’amour qui émane des pages du roman. Pour revenir aux rituels, vous saurez, en ayant lu le résumé, que Hérodias, notre principale, a reçu l’appel de la grande Déesse et qu’elle doit donc épouser le dieu cornu, réincarné pour une nuit dans le corps d’un inconnu. Comme je vous l’ai dit, ces pratiques m’ont demandée un temps d’adaptation ! Mais si le mariage ne m’enchantait d’abord guerre, en féministe et militante des droits de l’Homme, heureusement plusieurs points m’ont très vite fait passer à autre chose. D’abord, l’acceptation non pas résolue mais enthousiaste de la part d’Hérodias pour le mariage, me faisant comprendre que l’enjeu n’est pas seulement humain mais aussi dépendant de leur culte, inculquant aux personnages un respect du rituel et un honneur certain à s’y préparer. Ensuite, la seconde intrigue principale, en parallèle avec l’explication des rituels et des valeurs d’Avalon que je concède comme première intrigue.
 
Beaucoup d’événements se mêlent à divers enjeux et créent cette intrigue riche !
 
La seconde intrigue porte, pour moi, sur la montée du christianisme et ses conséquences chez les Avaloniens et les citoyens des contrées voisines… Se forment alors des alliés et des groupes d’ennemis, des lieux où la peur prend parti sur le rationnel. Les personnages sont psychologiquement si vraisemblables que l’écrit permet au lecteur de comprendre par quels mécanismes chaque être a été soumis et formaté. Les réactions face à la guerre qui se prépare sont diverses et explicites, rendant l’ambiance presque effrayante par ses éléments matériels et psychologiques réalistes. Chaque point de la psychologie humaine est utilisé et les comportements, en parallèle avec la vraie vie, peuvent s’avérer égoïstes, altruistes, hypocrites ou tout simplement contradictoires, mettant en avant la convergence parfois difficile des émotions du cœur et des idées de l’esprit.
Les épopées Avaloniennes entre ainsi dans une ambiance plus sombre, presque crue, puisqu’en parallèle de ces phénomènes humains subviennent évidemment des scènes sanglantes, parfois même répugnantes et l’effroi se ressent au travers des protagonistes.
 
Le tome nous offre une histoire où la nature et l’amour sont piliers sur Avalon, me rendant très envieuse de retrouver une certaine harmonie entre mon corps et la Terre par la même occasion, et un contraste flagrant avec les péripéties de l’écrit où le sang et les larmes coulent à flot.
 
Pour terminer, je parlerai de l’écriture de Sara Greem. Le lecteur retrouvera le côté instructeur de l’histoire avec les termes techniques et les descriptions sincères des rituels d’Avalon, le côté doux de la nature et de l’amour de l’autre par une narration presque poétique, et enfin l’effroi et la douleur se feront ressentir via une écriture très crue et sans gêne. Je dirais donc de la plume de Sara qu’elle se compare à un caméléon, s’adaptant sans embuche au récit sans pour autant porter à confusion ou fausser la fluidité du roman.

 

En résumé, ce premier tome était un coup de cœur. Si d’habitude les premiers volets d’une saga ne m’enchantent guère pour cause du temps nécessaire à la mise en place de tout un monde, Sara a pu concilier ces descriptions à une intrigue poétique et féroce qui ne laisse pas le lecteur sur sa faim. Si ce livre n’est pas adapté à tous, car il demande une forte concentration et présente des scènes peu ragoûtantes, il me semble tout de même très raisonnable de le conseiller à tous les curieux de mythologie, fans d’univers hors-normes ou fiévreux de psychologie humaine.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mon nouveau roman...

August 1, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

August 1, 2019

April 14, 2019

September 24, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square