Mon nouveau roman...

August 1, 2019

Rédigé par

 

 

 

 

L’anneau des Niflungar, mythe ou réalité ?

La légende de l’anneau des Niflungar (en vieux norrois, ou les Nibelungen en germain) a été très difficile à dater historiquement, car elle fait partie de différents récits mythologiques retranscrits sur parchemin au moyen-âge. Le conte est apparu en Islande au IXe siècle, avec l’arrivée en Europe des peuples vikings, et des textes tels que la Völsunga saga et d’autres sources scandinaves en parlent. On sait aujourd’hui que l’histoire s’est certainement déroulée autour du Ve siècle apr. J.-C., car le roi légendaire burgonde, Gunnarr/Gunther est historiquement apparenté au roi Gondicaire, le fondateur de la Burgondie.

Les Burgondes, qui furent alliés aux Romains, provenaient probablement de la mer baltique, et s’installèrent sur la rive gauche du Rhin, à proximité de la cité de Worms au Ve siècle apr. J.-C. Quelques années plus tard, ils rompirent le traité les liant à Rome. Mais, Gondicaire ayant trouvé la mort suite à l’incursion de mercenaires Huns mandatés par le chef romain Aetius, son peuple migra vers la Sapaudie peuplée par les Allobroges (région de Genève, en Suisse), et fonda à proximité l’actuelle Bourgogne. De plus, le mythe parle d’un mariage entre la princesse Gudrún/Kriemhild, sœur du roi Gunnarr/Gunther, avec un certain Atli/Etzel, que les historiens apparentent à Attila le Hun. Sachant que le Fléau de Dieu s’est retiré vers le Rhin suite à sa défaite à la bataille des champs Catalauniques l’ayant opposé aux Gallo-Romains (de culture essentiellement germanique), sa présence en Germanie ne soulève aucun doute.

Si le récit de l’anneau des Niflungar se situe autour du Ve siècle apr. J.-C., les contrées où s’est déroulée l’action ont fait l’objet de diverses interprétations. Pourtant, aujourd’hui, un fait demeure certain : le royaume burgonde ne s’est jamais établi en Scandinavie, ce qui revient à dire que l’action se déroule principalement dans la ville de Worms, en Germanie. Mais l’étrangeté de l’affaire s’est confirmée, car une pierre relatant les épopées de Sigurdr tuant le dragon Fáfnir a été retrouvée en Scandinavie. Étrange phénomène pour une légende qui est connue par les Scandinaves et les Germains…

Ce roman retrace la vie de Sigurdr, fils du roi de Xanten, et descendant du clan des Völsung, et il conte son épopée ainsi que ses amours maudits, durant une période historiquement très riche, celle des grandes invasions barbares, impliquant principalement les mouvements migratoires des peuples germaniques, ainsi que l’arrivée des Huns dans l’Europe centrale de l’Est. 

Où se situe la part d’histoire de la légende ? Ce sera à vous, lecteurs, d’en statuer.

Pour un souci de cohérence, la majorité des noms des personnages, lieux et objets magiques ont été écrits en vieux norrois.

 

 

 

Les nains sont appelés Nibelungen (en germain) ou Niflungar (en vieux norrois), car leur roi se nommait Nibelung/Niflung.

 

Certains textes admettent que les Niflungar étaient antérieurs aux Nibelungen.

 

Les invasions barbares se sont étendues, du 4e au 8e siècle après J.-C.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mon nouveau roman...

August 1, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

August 1, 2019

April 14, 2019

September 24, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square